Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

L’Histoire au fil du crayon

//

Dernières couleurs de vie © Thomas Geve
Date: 
Mardi, 7 février, 2017 - 08:30 - Mardi, 21 février, 2017 - 18:30

Du mardi 7 au mardi 21 février, la mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire organise  une exposition  de l’association française Buchenwald Dora et Kommandos sur les dessins de Thomas Geve. Intitulée « Il n’y a pas d’enfants ici, Auschwitz, Gross-Rosen, Buchenwald ». La Ville ouvre une autre page de l’histoire et pose ici la question de l’intolérance et de l’inhumanité sous l’angle du dessin.

Les dessins clandestins de Thomas Geve

L’exposition « Il n’y a pas d’enfants ici, Auschwitz, Gross-Rosen, Buchenwald » est un témoignage unique, réalisé par un enfant, Thomas Geve, déporté à Auschwitz, puis à Buchenwald. À travers 79 miniatures clandestines de 10x15cm réalisées avec 5 crayons de la taille d’un mégot de cigarette et des feuillets aussi restreints que les blocs de formulaire SS, il retranscrit de manière très structurée et organisée la hiérarchie et le système concentrationnaire nazi. L’arrivée au camp, la tonte, le tatouage, la faim, les peurs, les punitions, le travail, les maladies sont les éléments du triste quotidien méticuleusement dessinés et accompagnés de légendes simples et d’une valeur historique exceptionnelle.

Ce témoignage graphique est accompagné par un film documentaire de 37 minutes réalisé en 1995 par Wilhelm Rösing, lorsque Thomas Geve revient pour la première fois sur les terribles lieux de son « enfance » à l’occasion du 50e anniversaire de la libération du camp de Buchenwald et de la fin de la guerre. À travers un dialogue entre Thomas Geve et Josua, le fils du réalisateur âgé de 15 ans à l’époque (âge de Geve à la sortie des camps), ils évoquent à travers un jeu de questions/réponses sans artifices et d’une grande clarté les mois dans l’enfer de l’univers des camps.  

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Quelques mots sur l’association…

L’association française Buchenwald Dora et Kommandos a été fondée le 1er juillet 1945, au retour des déportés, par deux personnalités majeures de la résistance interne française dans les camps : Marcel Paul et le colonel Frédéric-Henri Manhès, tous deux déportés à Buchenwald. Elle participe à la diffusion de la mémoire de la résistance et de la déportation dans ces camps. Cette œuvre de Thomas Geve, à l’origine réalisée pour expliquer cette vie de calvaire à son père (parti en Grande-Bretagne), fait partie de ce véritable travail de mémoire qui ne peut qu’enrichir la connaissance du système concentrationnaire.

L’exposition est organisée par l’association départementale Buchenwald Dora, présidée par Jean-Louis Verbe, fils du docteur Marcellin Verbe. Le docteur Verbe avait été résistant et lui aussi déporté au camp de Buchenwald Dora. Il a ensuite été maire de Saint-Sébastien-sur-Loire de 1953 à 1983.

asso-buchenwald-dora.com

06/02/2017

Adresse: 
Hôtel de Ville
Place Marcellin Verbe
44230 Saint-Sébastien-sur-Loire