Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

Budget 2016

//

Recettes et dépensent forment un budget

Des recettes en baisse essentiellement du fait de l'État

Entre 2013 et 2020, la Ville devrait subir une perte de plus de 14 millions d'euros de ses recettes. Pour 2016, les dotations de l'État devraient baisser de 800 000 € par rapport à 2015. Elles ne représentent plus que 17 % des recettes.

Du côté des dépenses, 70,6 % d'entre elles sont liées aux charges du personnel, refl et des nombreux services apportés à la population. Celles-ci sont maîtrisées grâce à une optimisation des ressources humaines mais elles augmentent naturellement chaque année (+ 2,5 % en 2016) du fait de l'ouverture de nouveaux services à la population, comme par exemple la création de la Maison de la Petite Enfance,
mais aussi du fait de mesures propres à la fonction publique (avancement de grades et d'échelons, hausse du SMIC...).

Les chiffres clés

Budget total : 36 496 788 €
Investissement : 4 757 964 €
Fonctionnement : 31 738 824 €
Programme d'équipements : 3,61 millions €
Soutien aux associations : 1,54 millions €
Taux de la taxe d'habitation : 23,38 %
Taux de la taxe foncière bâti : 31,81 %

Pallier le désengagement de l'Etat

La perte des recettes en provenance de l’État est la cause principale de l’augmentation de la taxe d’habitation cette année. Le passage de 20,88 % à 23,38 % de la taxe d’habitation, seul impôt concerné par la hausse, permettra à la Ville de dégager 996 000 € en 2016. Ce produit permettra de maintenir l’investissement en faveur de la qualité de vie des Sébastiennais et de favoriser le bien vivre ensemble en concourant au même niveau que les années précédentes à la vie associative et bénévole.

Le recours à l’emprunt sera limité afi n de conserver une gestion saine et respectueuse des générations futures. Rappelons que l’endettement moyen par habitant est l’un des plus faibles de France en comparaison avec les autres communes de la même strate géographique.

Répartition budgétaire

Répartition des dépenses (fonctionnement et investissement)

Répartition des dépenses sur 100 euros

Répartition des recettes

Répartition des recettes sur 100 euros

Maintenir des services de qualité et un cadre de vie agréable pour tous les Sébastiennais

La municipalité a fait le choix de poursuivre les réalisations promises, avec deux axes prioritaires : l'enfance-jeunesse et la vie associative et sportive. Le programme d'équipements s'élève à 3,61 millions d'euros pour cette année.

Vie scolaire, enfance, jeunesse

Parmi les projets prévus en 2016 :

  • La mise en place du Guichet unique qui va permettre de simplifi er les démarches des parents pour toutes les inscriptions enfance-jeunesse.
  • 157 200 € seront alloués aux travaux et équipements dans les structures scolaires et petite enfance : aménagement dans les cours d'école, travaux d'entretien courant, renouvellement de mobilier, aménagements dans les restaurants scolaires...
  • La poursuite des actions en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les écoles avec l'acquisition de tables de tri et de composteurs.

Vie associative et sportive

  • La Ville apporte son soutien aux nombreuses associations sébastiennaises qui contribuent au dynamisme local avec au total 1,19 millions d'euros de subventions.
  • Dans le domaine sportif, parmi les grandes réalisations prévues cette année : l'engazonnement d'un terrain de rugby, l'extension des vestiaires au stade de la Profondine, la construction d'un boulodrome et d'un club-house rue de la Lourneau.
  • L'acquisition de matériels, la réalisation d'un local à l'anneau cycliste-roller, la protection du terrain du boulodrome, le remplacement de la couverture du vestiaire du gymnase de la Profondine sont également programmés.
  • Par ailleurs, la Ville contribue au fonctionnement la piscine intercommunale à hauteur de 440 000 €.

Action sociale

350 000 € sont attribués au CCAS pour ses actions en faveur des familles sébastiennaises en difficulté.

Sécurité

Cette année est marquée par le déploiement de la vidéoprotection auprès de plusieurs bâtiments publics, avec la pose de 23 caméras (146 000 €).

Patrimoine bâti et espaces publics

  • Une enveloppe de 732 760 € est prévue pour le maintien en bon état des bâtiments publics, l'aménagement des futurs locaux de la police nationale rue du Général de Gaulle, et le transfert du marché de la place Cambronne vers l'allée de la Gare d'Anjou.
  • Plusieurs études vont être lancées pour des grands projets qui verront le jour dans les prochaines années : extension de l'école municipale de musique, construction d'une nouvelle salle de sport au gymnase des Savarières, réhabilitation de la halte-garderie de la Profondine, l'agrandissement de l'école du Douet, construction des ateliers municipaux.
  • En ce qui concerne les espaces publics, une enveloppe globale de 1 036 000 € a été votée, avec en projets : l'aménagement d'un columbarium au cimetière du centre, la réalisation de caveaux au cimetière paysager, le remplacement de jeux sur les îles, la pose de nouveau mobilier urbain, l'acquisition d'un nouveau terrain rue des Plantes.
  • La Ville poursuivra son programme de travaux de mise en accessibilité des bâtiments en faveur des personnes à mobilité réduite.