Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

Expression des élus de la majorité

//

Faire entendre sa voix

La raison est plus vertueuse que l’indignation systématique

L’indignation est certes une vertu. Mais à condition qu’elle ne soit ni systématique, ni paroxystique.

L’indignation, érigée en dogme politique, est peu crédible. Elle peut même porter préjudice à l’objet qu’elle veut défendre. Concernant les centres socioculturels, et contrairement à notre opposition indignée, nous avons fait le choix de la raison. Cela nous a semblé plus respectueux, à la fois des acteurs de ce domaine et de l’argent public. 

En effet, les deux centres socioculturels bénéficiaient jusqu’à présent d’une subvention municipale annuelle de plus de 600 000 €. Et depuis toujours, notre municipalité a fourni des efforts très importants pour garantir à ces centres la pérennité de leurs actions ainsi que des conditions d’exercice satisfaisantes. Depuis près de 2 ans, nous avons travaillé avec les responsables de ces structures afin de parvenir à une organisation unique et partagée, une meilleure répartition géographique des actions, et une plus grande efficience dans le cadre budgétaire. C’était bien l’objectif que nous nous étions fixés ensemble.

A la réception des propositions des Centres, force a été de constater que ces objectifs n’étaient pas atteints. Par ailleurs, les Centres continuent à proposer des actions en doublon, non seulement avec celles menées directement par la Ville ou d’autres associations, mais également entre eux. Ils ne fournissent pas non plus de bilans parfaitement détaillés, postes par postes, ni de fiches action (coût et ratios par bénéficiaires, par exemple).

Dans ces conditions, il aurait été irresponsable de voter aveuglément une subvention aussi importante ! Nous avons donc fait le choix de la raison en accordant des crédits suffisants aux 2 centres pour leur permettre de continuer à fonctionner. Cela dans l’attente d’une meilleure évaluation de ces actions, et de la suppression des doublons. Le dialogue n’est donc pas rompu !

Pour une information complète et transparente des Sébastiennais, nous précisons que la subvention de 600 000 € au Centres représenterait une aide de 375 € pour chaque adhérent de ces structures. Alors que dans le même temps, nos subventions aux 69 autres associations de la commune, qui représentent plus de 11 000 adhérents, est de 44 € par adhérent.

Vos élus « de toutes sensibilités » : Joël GUERRIAU, Laurent TURQUOIS, Michèle BONNET, Thomas BOUCHER, Sandrine PUBILL, Sylvain GATT, Alice BELLING, Gilles-Antoine BEAUPÉRIN, Malika ZENAÏDI, Alain HARDOUIN, Patrice JEAN, Christine CAUCHON, Audrey AYME, Yves AUMON, Agnès REVOL, Isabelle MÉRAND-GAUTHIER, , Maryse ETIENNE, Hélène THOMY, Laurent BERTHOMÉ, Marie-Christine LAURENT, Philippe BABONNEAU, Jules QUANTIN, Anne TERVÉ, Clémence RÉMAUD, Meriem COILLIER-ASSOUNI, Yves RIO, Jean-François FRION, Marcelle DAMAS et Philippe RIOUX.