Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

Le général Cambronne

//

Portrait de Cambronne sur le manoir de la Tullaye

Le général, célèbre pour quelques mots, a passé une partie de sa vie à Saint-Sébastien-sur-Loire.

C’est dans la propriété de la Tullaye, où il avait passé les vacances de ses jeunes années, que le général Pierre Cambronne se retire, après une carrière chaotique. Pendant la Révolution, il combat les Vendéens au sud de Nantes. Il se lance ensuite dans les campagnes napoléoniennes jusqu’à Waterloo, en gravissant tous les grades et titres. Lors de cette bataille, alors qu’un général anglais lui demande de se rendre, on lui prête cette réponse : « La garde meurt mais ne se rend pas. » Puis, alors que la reddition est de nouveau demandée, il aurait répondu : « Merde ! » Il a toujours nié avoir eu ces propos.

Il vient soigner ses blessures, une fois libéré, à Saint-Sébastien. Il se lie d’amitié avec sa voisine Mary Osborn, d’origine écossaise, avec qui il se marie en 1820. Une fois en retraite, et à la tête d’un plus grand domaine, il partage ses villégiatures de chaque côté de la Loire. Il obtient de Louis XVIII anoblissement et rétablissement de ses grades, titres et pensions reçus sous l’Empire. Il meurt en 1842.

Peinture murale de Diana Taubin.

Afficher Patrimoine sur une carte plus grande

Manoir de la Tullaye 42 boulevard des Pas Enchantés

Cela peut aussi vous intéresser