Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

Petite enfance : des traces pour 50 autres années

//

La trace

Pour fêter ses 50 ans, le service Petite enfance a fait réaliser une fresque dans ses structures d'accueil, sous la conduite d'Hugo Duras. Une œuvre destinée à laisser une trace dans le futur.

Cinquante ans que la petite enfance est une politique majeure à Saint-Sébastien-sur-Loire, cela méritait bien une action pour marquer l'évènement.

La démarche

Mettre en avant le travail réalisé sur l’année par les équipes Petite Enfance devait se retrouver dans cette démarche expressive. Les objectifs étaient de favoriser l’autonomie de l'enfant, de prendre du plaisir dans la découverte sans l'intervention de l'adulte. Il s'agissait en outre d'encourager l’expression et la créativité libre et de permettre aux enfants d’être spectateur puis acteur.

50 enfants

Sous la conduite de l'artiste et intervenant Hugo Duras, 50 enfants des multi-accueils, des crèches collective et familiale et du RAM ont réalisé un travail qui s’inscrit dans le droit des enfants avec, en maitre mot, le respect dans toutes ses dimensions.

50 parents

Un jeu de sensibilisation en direction des familles était aussi proposé dans le but de revaloriser la trace, le gribouillage comme un art. Regrouper ainsi un grand nombre de personnes, parents, enfants, agents de la Ville, sur un même projet permettait de créer des liens intergénérationnels.

Une œuvre d'art

L’œuvre d’art initiale, d’une dimension de 2m x 1m, mêle désormais toutes les traces Elle sera accrochée dans le couloir de la Maison de la petite enfance (MPE).

Une copie sur un matériau résistant aux intempéries sera fixée sur le mur extérieur d’entrée de la MPE.

Enfin, une troisième copie sera réalisée en un triptyque dont une partie sera installée au multi-accueil du Douet, une autre au multi-accueil de la Profondine et la troisième à l’Hôtel de Ville.

21/12/2016

Cela peut aussi vous intéresser